Consultations prénatales

La surveillance de votre grossesse doit être attentive et régulière. Il est important de préciser à votre médecin l'existence d'antécédents médicaux ou chirurgicaux pour vous, votre conjoint ou votre famille ou celle de votre conjoint. La surveillance de votre grossesse peut se faire chez votre gynécologue habituel jusqu'au sixième mois puis à la maternité à partir du 7ème mois ou à la maternité dès le début de votre grossesse.

La déclaration de grossesse doit être établie avant la fin du 3ème mois. Une première consultation est en général réalisée dès le diagnostic de grossesse pour faire le point sur vos antécédents médicaux ou obstétricaux, prévoir les examens de surveillance et proposer éventuellement certains traitements.

Sept consultations mensuelles sont alors obligatoires à partir de la déclaration de grossesse. 

Outre les obligations du suivi de grossesse, la nécessité d'une bonne hygiène de vie s'impose: suppression du tabac et de l'alcool, nécessité de préciser à votre obstétricien les médicaments que vous prenez.

Votre médecin vous détaillera d'éventuels éléments de suivi spécifique pour votre grossesse.

Au cours de ces consultations, si des petits maux surviennent ne nécessitant pas forcément ou immédiatement des traitements classiques, votre médecin pourra vous proposer des consultations d'acupuncture, d'homéopathie ou d'ostéopathie. Parlez en avec votre médecin.

Ce document est adapté des fiches Asspro

Examens biologiques

Parallèlement aux consultations, des examens biologiques (sanguins et urinaires) sont obligatoires. Dans certaines cas (sérologie de la rubéole et de la toxoplasmose, groupe sanguin rhésus négatif...), les contrôles sanguins devront être répétés tout au long de la grossesse. Dans ce cas, des précautions particulières doivent être observées et vous seront précisées par votre médecin.

Une recherche de sucre et d'albumine dans les urines complète l'examen et doit obligatoirement être effectuée tous les mois.

Un prélèvement vaginal est réalisé en fin de grossesse à la recherche d'une bactérie (streptocoque B) dont vous pouvez être porteuse sans danger mais qui nécessite un traitement antibiotique lors de l'accouchement ou de la rupture de la poche des eaux. 

Examens échographiques

Examens échographiques
Examens échographiques

Trois échographies sont systématiquement proposées mais n'ont rien d'obligatoire. Vous pouvez les refuser, en particulier si vous ne souhaitez pas de dépistage d'une éventuelle malformation de votre bébé. 

Généralement, on réalise une échographie par trimestre mais, selon les cas, des échographies supplémentaires peuvent être justifiées.

Tous les examens permettent de surveiller le bon développement de votre bébé: la croissance, la morphologie ainsi que sa présentation et la localisation du placenta. Les échographies permettent de suspecter et/ou dépister un certain nombre de malformations, mais elles ne sont pas infaillibles et malgré le soin apporté à leur réalisation, toutes les malformations ne peuvent être détectées.

Elles ne présentent aucun danger pour le foetus. 

Ces informations visent à renforcer ce qui vous a été expliqué par votre médecin et sont adaptées des fiches d'information du CNGOF. 

En savoir plus : Document d'information
img Profil au 1er trimestre.img 3D 1er trimestre.

Le dépistage de la trisomie 21

Le dépistage de la trisomie 21 (présence d'un chromosome 21 supplémentaire, improprement appelé "mongolisme") vous sera systématiquement proposé mais il est tout à fait possible de le refuser si vous ne souhaitez pas réaliser de diagnostic anténatal pour votre bébé. 

Si vous ne souhaitez pas réaliser ce dépistage, votre médecin vous fera signer un formulaire de refus. 

Il consiste à mesurer le risque faible ou élevé que le foetus soit porteur de trisomie 21 pour la grossesse en cours. Deux examens peuvent être réalisés: une prise de sang de la femme enceinte et une échographie du foetus. Ces deux examens sont sans risque pour la grossesse.

Le calcul de risque tiendra compte de l'âge de la femme, de la mesure de la clarté nucale à l'échographie du premier trimestre et du dosage des marqueurs sériques

La consultation d'anesthésie

La consultation pré-anesthésique obligatoire, qui doit se dérouler au moins 1 mois avant le terme, permettra d'évaluer votre état de santé et le déroulement de votre grossesse, d'estimer les risques éventuels et la faisabilité de votre accouchement au sein de la maternité choisie, et de répondre à toutes vos questions.

Vous devez prévoir cette consultation à partir du 8ème mois.