Choisir sa contraception

La meilleure contraception, c'est celle que l'on choisit
La meilleure contraception, c'est celle que l'on choisit

La contraception est l'emploi d'un moyen visant à diminuer ou éviter le risque de grossesse suite à un rapport sexuel.

Toutes les méthodes contraceptives n'ont pas la même efficacité. L'efficacité des différentes méthodes contraceptives est jugée sur le pourcentage de grossesse au cours de la première année d'utilisation. 

Toutes les méthodes contraceptives sont réversibles. Seules les stérilisations masculines (vasectomie) et féminine (stérilisation tubaire) doivent être considérées comme irréversibles.

Votre médecin est là pour vous conseiller, répondre à vos questions et choisir avec vous la méthode la plus adaptée à votre cas. 

En savoir plus : Choisir sa contraception

Les dispositifs intra-utérins

Dispositif intra-utérin
Dispositif intra-utérin

Le dispositif intra-utérin, improprement appelé stérilet, est un dispositif contraceptif inséré dans l'utérus lors d'une consulation médicale.

Il existe deux types de dispositifs intra-utérins:

  • DIU au cuivre: non hormonal. Il inactive les spermatozoïdes.
  • SIU au lévonorgestrel: hormonal. Il rend la glaire imperméable, la muqueuse impropre à la mobilité des spermatozoïdes et inhibe parfois l'ovulation.

L'efficacité est de 99% et ne dépend pas de l'utilisatrice.

La durée d'utilisation est de 3 à 10 ans selon le modèle. Mais il peut être retiré à tout moment.

La méthode est réversible. L'ablation du DIU se fait en consultation: elle est rapide et indolore. Le retour à votre fertilité est rapide et le même qu'après une autre méthode contraceptive.

Il est possible d'utiliser un DIU même si vous n'avez jamais eu d'enfant. Votre médecin vous prescrira un DIU adapté. 
Il est possible d'être traitée par anti-inflammatoires même si vous portez un dispositif intra-utérin.

Les contraceptions hormonales

contraception hormonale
contraception hormonale

L'hormone contenue dans ces contraception agit sur la glaire, la muqueuse utérine et/ou l'ovulation.

Il existe plusieurs types de contraception hormonale:

  • contraception oestroprogestative, sous forme de comprimé, anneau vaginal, patch cutané
  • contraception microprogestative, sous forme de comprimé, implant sous-cutané, systême intra-utérin
  • contraception macroprogestative, sous forme d'injection
L'efficacité de la pilule par voie orale est très bonne (99,7%) mais dépendante de divers problèmes liés à son utilisation rendant son efficacité en pratique courante plus faible (91%) tout comme le patch et l'anneau vaginal. L'implant et le systême intra-utérin hormonal sont très efficaces (respectivement 99,9% et 99,7%).
La durée d'utilisation de l'implant est de 3 ans, du SIU hormonalde 3 à 5 ans. Un anneau est mis pour 3 semaines. Un patch est mis pour une semaine. Les pilules doivent être prises tous les jours à heure fixe (intervalle de 3 à 12h selon la pilule). 
Ces méthodes sont réversibles dès l'arrêt ou l'ablation.

Les méthodes barrières

préservatif masculin
préservatif masculin

Il s'agit de méthodes mécaniques empêchant la rencontre du spermatozoïde et de l'ovule. Il s'agit

  • du préservatif masculin
  • du préservatif féminin
  • de la cape cervicale
  • du diapragme vaginal
L'efficacité est en théorie relativement bonne (91% pour la cape cervicale, 94% pour le diaphragme, 95% pour le préservatif féminin, 93% pour le préservatif masculin) mais moindre que pour d'autres méthodes et surtout très dépendante des conditions d'utilisation rendant leur efficacité en pratique courante médiocre (seulement 68 à 84% pour la cape cervicale, 79% pour le préservatif féminin et 85% pour le préservatif masculin, 88% pour la diapragme en association avec des spermicides). Ils ne constituent donc pas une méthode idéale au long cours si une grossesse ne pourrait être acceptée. 
Les préservatifs sont la seule méthode protégeant des infections sexuellement transmissibles et ont l'avantage d'être faciles d'accès. 

Les spermicides

Ils inactivent les spermatozoïdes.

Ils se présentent sous forme de gel ou de crème.

Leur efficacité est aléatoire: entre 18 et 29% d'échec. Mais ils peuvent être utilisés pour améliorer l'efficacité des préservatifs, des capes cervicales, des diaphragme vaginaux ou des méthodes naturelles. 

Les contraceptions naturelles

méthode Ogino
méthode Ogino

Les méthodes contraceptives naturelles sont variées et plus ou moins sophistiquées.

Elles ont l'avantage d'être non invasives et sans danger pour la santé, de pouvoir être utilisées quand aucun autre moyen n'est possible et d'être en général peu coûteuses.

Cependant, elles connaissent jusqu'à 25% d'échec. Elles sont donc utilisables si le couple souhaite espacer les grossesses mais accepterait une grossesse même si elle n'était pas prévue. 

La stérilisation à visée contraceptive

Essure
Essure

Elle consiste à interrompre la perméabilité des trompes chez la femme (stérilisation tubaire) ou des canaux déférents chez l'homme (vasectomie), empechant ainsi la rencontre du spermatozoïde et de l'ovule. 

Elle est autorisée sans limite d'âge ou de nombre d'enfant après un délai de réflexion de 4 mois.

La stérilisation de tubaire peut se faire par:

  • ligature de trompe par voie coelioscopique ou vaginale, immédiatement efficace
  • implant intra-tubaire par voie hystéroscopique, efficace après un délai de 3 mois après que l'implant a été controlé par radiographie ou échographie.
L'efficacité n'est pas garantie à 100%. Avant 35 ans, l'efficacité de la méthode par clips ou anneaux (ligature de trompe) est moindre que les méthodes réversibles car des reperméabilisation spontanées peuvent se faire.
Il s'agit d'une méthode qui doit être considérée comme irréversible car les réparations chirurgicales ont une efficacité aléatoire et sont source de pathologie. 
En savoir plus : Stérilisation