Qu'est-ce que le papillomavirus?

Les papillomavirus (HPV) sont des petits virus à ADN très fréquents et très répandus. Certaines sous-espèces de ces virus peuvent infecter les muqueuses génitales de l'homme et de la femme. Il se transmettent par voie sexuelle par contact direct de peu à peau ou de muqueuse à muqueuse.

Certains sont à bas risque de cancer (non oncogènes), certains sont à haut risque de cancer (oncogènes). La quasi totalité des cancers du col de l'utérus sont liés à un papillomavirus. 

L'évolution naturelle d'une infection à HPV est

  • la disparition spontanée (clairance) dans 90% des cas, surtout avant 50 ans et en moyenne en 12 à 18 mois. 
  • la persistance asymptomatique
  • l'apparition de lésions bénignes
  • l'apparition de lésions précancéreuses puis cancéreuses
Le dépistage par frottis des lésions dues au papillomavirus et leur traitement permettent dans la très grande majorité des cas d'éviter une évolution défavorable.

Qu'est-ce qu'un frottis?

Le frottis cervical de dépistage est un prélèvement superficiel au niveau du col de l'utérus qui permet de recueillir des cellules qui seront examinées au microscope dans un laboratoire de cytologie. L'analyse de ces cellules permet de dépister des lésions capables, à terme, de se transformer en cancer du col. Le traitement très simple de ces lésions puis la surveillance empêchent cette transformation.

D'autres examens apportant éventuellement des informations complémentaires peuvent être nécessaires si le résultat du frottis l'y incite: recherche de papillomavirus (HPV) ou colposcopie. Ces examens sont complémentaires et non équivalents: l'un ne pouvant se substituer à l'autre. 

Malgré les améliorations techniques et l'examen attentif des prélèvements, il peut se produire q'une anomalie ne soit pas détectée ou, à l'inverse, que certains aspects fassent évoquer à tort une pathologie débutante. 

En pratique, votre médecin recevra les résultats en une quinzaine de jours et si nécessaire, vous convoquera pour un contrôle ou des examens complémentaires. 

Ce document est adapté des fiches d'information du CNGOF

Qu'est-ce qu'une colposcopie?

La colposcopie est un examen indolore qui se pratique après exposition du col grâce à un spéculum et qui dure une dizaine de minute. Elle consiste à examiner le col à l'aide d'un microscope grossissant, restant à distance du vagin, appelé colposcope.

La colposcopie est recommandée suite à un frottis anormal. Grâce à l'application de colorants, elle permet de visualiser des lésions sur le col utérin ou le vagin. Elle permet ainsi de guider une ou des biopsies (prélèvement de fragment de tissu). Les biopsies sont de petites tailles et en général ne sont pas douloureuses. Elles seront ensuite analysées dans un laboratoire d'histologie. L'analyse permet ensuite de décider du traitement approprié. 

En pratique, la colposcopie doit être réalisée en dehors des règles ou de tout saignement. Il n'y a pas de préparation nécessaire avant la colposcopie. Vous devez prévoir une protection car les colorants utilisés peuvent tâcher et la biopsie peut provoquer un léger saignement. Une protection sera souvent nécessaire pendant 2 à 3 jours après. 

Comment éviter l'infection par le papillomavirus?

Un vaccin pour prévenir l'infection par les papillomavirus oncogènes les plus fréquents existe. 

Le vaccin est recommandé pour les jeunes filles de 11 à 14 ans et en rattrapage chez les jeunes filles de 15 à 19 ans. 

Il permet de prévenir l'apparition de lésions précancéreuses du col de l'utérus.

La vaccination n'empêche pas la nécessité du dépistage par frottis. 

125 millions de doses ont été administrées à travers le monde. Les dispositifs de pharmacovigilance ne détectent aucune augmentation du risque de maladies auto-immunes y compris de sclérose en plaque. 

En savoir plus : La vaccination HPV